14/05/2020

Hypersensible pendant la crise ?

Hypersensible pendant la crise article de Sylvaine Messica et illustration de Philippe-Elie Kassabi
Partagez !

Hypersensible en cette période ?

Pour tous ceux qui sont concernés, c’est simple, vous êtes plus réactifs que la moyenne et cela est une grande qualité.

Les hypersensibles perçoivent des micros signaux, je peux vous l’avouer, je suis constituée comme ça… Ce n’est pas simple mais il est possible d’accepter et d’en faire une force.

Je parle dans « la puissance de la spontanéité » de la force du clown qu’il ne faut pas confondre avec la caricature du clown du cirque. Le clown est juste l’être le plus pur au monde, un authentique expressif sans tabou, qui permet aux moins expressifs de libérer par procuration jubilatoire ce qu’ils renferment comme émotions réprimées.

Le clown est l’être le plus vivant qui se cache au fond de nous, nous pouvons le libérer.

Alors en période de confinement ? Et après, avec la distanciation ? Et bien une vidéo touchante avec des belles âmes qui m’aurait émue naturellement et bien là, c’est la fontaine. Puis, dehors, les regards sont plus appuyés, plus profonds… Plus ressentis.

Un mensonge politique (pléonasme) me met encore plus en colère.

La peur est très utile… Voir la vidéo

La solidarité est encore plus touchante.

Les soignants je leur enverrai des cascades d’amour.

La frustration d’un hypersensible c’est de ne pas se sentir écouté versus une écoute rationnelle, sans émotion.

Ressentir. Créons un monde plus humain !