Si, l’innovation pédagogique existe, elle a juste besoin de reconnaissance !

13/10/2014

Si, l’innovation pédagogique existe, elle a juste besoin de reconnaissance !

Si, l'innovation pédagogique existe, elle a juste besoin de reconnaissance !
Partagez !

Je viens de répondre à un post titré “l’innovation dans la formation n’existe pas”, pour ceux qui connaissent ma démarche, cela m’a donné envie de réagir, je vous poste donc ma réponse…

L’innovation dans la formation professionnelle existe, c’est d’ailleurs pour oser lui rendre hommage que j’ai baptisé l’organisme de formation que j’ai créé : “En Haut de l’Affiche”, une rupture avec la série des copiés-colleurs finissant pas OS. Le véritable problème de manque d’innovation, vient des grandes structures de formation et des grosses entreprises clientes qui rendent la formation très normative, car plus facile de faire de la masse normée, comme à l’école ! Attention, je ne critique pas ces structures qui ont beaucoup de professionnalisme, j’en cautionne même une avec laquelle je suis partenaire, elle finit en OS, sauf qu’à ma connaissance c’était la première !

Lorsque l’on a un talent particulier pour l’innovation pédagogique, on trouve des clients qui nous ressemblent et nous valorisent ! Je soulève là un problème majeur observé en France : il y a peu de respect pour les idées des autres, cite t’on ses sources ? Les idées s’échangent et se partagent à condition d’un respect mutuel !

Je me rappelle… Mes premiers pas dans le milieu du consulting/coaching/formation… J’ai animé une séquence très innovante commandée par mon client, un DG d’une entreprise en plein changement. Le gros cabinet conseil du client (très connu en 3 lettres) était venu en observation de ma séquence. Le consultant me regardait de façon condescendante comme si je n’étais pas de sa caste. À la fin, j’ai gagné son respect car le client, qui était aussi le sien, était comblé par la réussite du module. Le consultant avait du se rendre à l’évidence, cette innovation fonctionnait ! Par contre, si ce type de cabinet reprend ce contenu tout en ayant sa structure normative de pensée, cela ne peut pas marcher ! Groupes de consulting, associez des petits cabinets innovants à vos démarches cela n’enlèvera pas votre notoriété, au contraire cela vous donnera un côté plus ouvert, plus humain et vous y gagnerez en délégant et citant vos partenaires…

De même que je fais partie d’un groupe mondial qui applique l’improvisation et développe l’innovation dans les entreprises, la France est le seul pays sans groupe qui échange ses idées… Ce qui faudrait c’est changer les habitudes, les attitudes et respecter davantage les idées, surtout en pédagogie. J’ai un exemple précis, en improvisation appliquée à un objectif opérationnel, nous créons des exercices issus de l’improvisation, cela a du sens quand l’exercice ou le jeu pédagogique est bien choisi, porteur d’un débrief éclairant. Aujourd’hui, j’observe dans des notices pédagogiques de grands organisme des exercices de ce type repris sans qu’il n’y ait aucun sens, ni source, par rapport à la formation et surtout que ce jeu n’est pas animé par un expert compétent. L’innovation demande du talent pédagogique en écriture et en animation, une légitimité d’auteur et d’expert. Pourquoi ? Pour innover, il faut savoir amener le groupe à sortir de sa zone de confort, ce qui est très délicat… Quand ça marche, c’est extraordinaire d’un point de vue de la progression.

En conclusion, l’innovation pédagogique requiert d’être animé par son auteur ou ses disciples, légitimes et experts, et elle ne peut pas être ramenée à la norme, sinon ce n’est plus une innovation, c’est une idée passée dans les mœurs dont on a oublié l’auteur et le sens initial comme beaucoup de contenus dans la formation professionnelle. C’est pour cela que je conçois tous mes programmes entièrement su mesure et que pour l’instant je ne suis pas encore industrialisable !

Pensez aussi à innover dans vos présentations et réunions grâce à la facilitation graphique qui remet en dessins et mots clés tout le contenus de vos conventions (cf notre dessin).

Dernier point, embauchez des DRH et responsables formations qui n’ont pas peur d’innover et de sortir eux-même de leur zone de confort !