17/06/2020

Ne lâchez pas votre “fromage” pour une flatterie de votre égo !

Pek toius droits réservé Philippe-Elie kASSABI
Partagez !

Ca commence toujours par une offre courtoise…

Ce matin, je reçois une proposition, en anglais, d’une personne que je ne connais pas et sur Linkedin. J’analyse cette proposition en bleu.

“Bonjour Sylvaine, nous avons monté une communauté de 800 hôteliers autour du monde et nous lançons une chaîne de cours en ligne, de 15 minutes max. Je me demandais si vous pouviez nous soumettre un contenu. Vous le faîtes gratuitement et cela peut aider votre expansion.” Poli et courtois, il donne des chiffres et me parle de mon expansion dans son réseau… 

Ma réponse

Moi : ” Bonjour R…, Merci pour votre message. Je suis experte et mes prestations ne sont pas gratuites. Pour créer un éventuel partenariat, j’ai besoin de comprendre davantage le projet et ce que j’y gagne. Cela peut être un deal win-win.” Je lui explique poliment ce qu’est le business et le partenariat, en appelant un chat un chat…

Lui : “Merci pour votre feedback. Je cherche juste une courte vidéo d’experts de 15 minutes et si vous voulez être généreuse, amener quelque chose de merveilleux à la communauté et une fois que nous aurons votre vidéo, vous pourrez proposer vos services…” Là, il réduit l’effort à la notion de “courte”, il me culpabilise “généreuse”, si je n’accepte pas je ne suis pas généreuse… Il me propose de partager quelque chose de merveilleux comme une philanthrope généreuse qui contribue à faire un monde plus beau… Manipulation, culpabilisation, mélange du chaud et froid (compliment-critique).

Moi : “Qu’offrez-vous en échange, des vacances à l’hôtel ? C’est mon travail et mon business, pas de produit ou d’expertise gratuite, c’est la loi du business !” L’assertivité n’exclut pas l’humour et l’ironie joliment tournée quand on te prend pour…

Lui : “Je vois que vous n’êtes pas intéressée, bonne semaine…”. Ce sera de votre faute si vous louper cette opportunité, il fait naître le doute…

Ces propositions de dépréciation de notre travail sont quasi quotidiennes !

Cet échange m’a donné envie de faire une vidéo mais pas celle que vous attendiez mon cher interlocuteur ! Alors peut-être postez-là de ma part à votre réseau ! Cette vidéo vous apportera plein de réponses, peut-être aussi des questions pertinentes pour vous !

Merci alors de m’avoir inspirer la réalisation de cette vidéo, car j’en ai assez des charlatans qui vous font des louanges pour vous ponctionner directement ou par publicité !

Attention, tout n’est pas manipulation ! Il y a quelque chose qui me titille, le commercial a été remplacé par le social selling, mais attention a t’on gagné en éthique ? La réponse est non !

Le commercial, et je suis bien placé pour en parler car je l’étais avant ma carrière de formatrice et de conférencière, propose un produit et le prospect dit oui ou non pour le recevoir… Aujourd’hui, nous sommes inondés d’images et un nouveau besoin est né :

Faire le buzz, être vu, pour parler ou vendre !

Sur cette base, des business entiers se sont montés pour être la personne la plus visible, c’est le personal branding. Et maintenant, on voit aussi apparaître toutes sortes de charlatans qui vous promettent monts et merveilles. Attention ! L’image ne doit pas nous aveugler. Nous aimons les bonimenteurs des marchés mais ne tombons pas dans le pièges de ceux des réseaux !

Restons vigilants et continuons de créer des partenariats sains basés sur la reconnaissance, le respect et le win-win !