Confiez votre agilité et innovation à de vrais créatifs !

14/06/2016

Confiez votre agilité et innovation à de vrais créatifs !

Confiez votre agilité et innovation à de vrais créatifs

Aujourd’hui on parle beaucoup d’innovation, de transformation, de libération… Cela demande de la créativité, de l’agilité, des talents…

Est-il possible de libérer cette énergie créative dans l’entreprise ?

Pour la libérer, il faudra beaucoup d’énergie, de lâcher prise, de l’intelligence émotionnelle… Alors serait-ce tout à coup possible de confier votre accompagnement agile à des profils méthodiques rationnels ayant pendant des années prôné le « tout process »?

Les a priori à combattre

  • « On veut changer en gardant nos entreprises de consulting classiques formatées, qui nous accompagnent sur tous nos changements »… Est-ce là de la politique, de la stratégie ou un repli en zone de confort ?  Ces grandes entreprises de conseil qui ont mis en place tous les processus internes et réduit les coûts, c’est donc le même type de cabinet qui va pouvoir comme par magie vous proposer de l’agilité et de la créativité ? L’agilité est un talent de rupture, un état d’esprit créatif. Regardez bien le parcours des consultants, si ils sont classiques, ils feront du classique même avec un nom fun !
  • « C’est un grand cabinet, c’est connu, aucun risque ». Formater l’intelligence émotionnelle, la créativité revient à la contrôler, la détruire. Seul un créatif qui connaît bien l’entreprise et les hommes pourra vous réellement vous aider. « Ceux qui ont aidé des éléphants à mourir ne vont pas vous transformer en anguille ». Accepter la différence car elle est la complémentarité nécessaire et choisissez l’intelligence émotionnelle de la personne même si elle s’oppose à votre profil !
  • « C’est un expert étranger, alors il est meilleur » : connait-il notre culture d’entreprise, notre langue, est-il vraiment expert ? Choisissez vos partenaires près de chez vous, la France n’est pas en retard, les talents sont là, les process entrainent un retard d’action et de confiance.. En France, nous sommes en retard sur un seul point, la décision du vrai changement, la coopération et le partage.
  • « Nous sommes de la même école ou promo » : ça se défend bien sûr car vous avez vécu des moments extraordinaires ensemble. « Mais finalement, est-il bon que mon partenaire pense comme moi si je veux changer ? »

 

1. Vouloir changer c’est accepter de changer

Changer soi-même en cherchant des profils innovateurs eux-mêmes, ce qui est difficile si le client est lui-même méthodique et qu’il attend un process : choisissez une personne qui a des valeurs, de l’éthique et surtout des idées même si celles-ci paraissent vous bousculer. Quand vous regardez un Picasso, vous ne vous demandez pas pourquoi il n’a pas fait différemment et pas standard pour l’époque… Adaptez-vous au changement car vous l’incarnez en tant que chef de ce projet ! Arrêtez de contrôler, lâchez prise et confiez ce projets à des créatifs pédagogues, agiles et experts ! La complémentarité est la clé. Si votre budget est déjà confié à un cabinet plutôt process, vous pouvez aussi leur recommander un talent créatif, par contre pas en roue de secours, en leader stratégique. L’intelligence émotionnelle n’est pas une sous-fonction du QI, le QE a autant d’importance, voire peut-être plus aujourd’hui pour réussir. L’intelligence rationnelle est une bonne base, l’intelligence émotionnelle permet la transformation agile dans le bonheur !

2. Sortez de votre zone de confort

Il faudra accepter l’idée de sortir de sa zone de confort et comme son nom l’indique, au début ce ne sera pas agréable et cela générera des résistances au changement, les vôtres peut-être et surtout celles de certains dirigeants. On ne peut pas dompter l’incertitude si on reste dans ses certitudes ! Sortez de la zone de confort, explorez, prenez conscience, rassurez vos collaborateurs car le dérangement est sain et normal. Plus on a l’habitude de changer et plus c’est facile, ce que j’appelle l’agilité !

3. Faire confiance au changement

La confiance facilite le changement et le projet de transformation. Le pilote du projet doit apprendre à renvoyer de la confiance au quotidien car c’est lui qui est en ligne de mire, et si la plupart ont confiance et que lui a des moment de perte de confiance ou de doutes importants, il devra se faire accompagner pour être positif même en cas de doute.

4. Former vos équipes au leadership agile et positif !

Un projet d’innovation réussi est à plusieurs niveaux :

  •  La production du projet et des idées : celle-ci passe par la facilitation de l’innovation et la pédagogie des évènements, facilitation visuelle pour le suivi du projet, le changement et l’évolution du projet lui-même, d’où l’importance d’avoir des facilitateurs créatifs et agiles car ils acceptent facilement de faire évoluer leurs idées ! Mémorisez l’intelligence collective par la facilitation graphique en direct, moderne, ludique et intégrative.
  • La transformation des managers : une accompagnement des compétences comportementales du leadership positif et créatif est indispensable et peut-être étendu à tous les commerciaux, attention j’ai bien dit formation professionnelle par des professionnels ! Ces compétences sont sensibles et doivent être accompagnées dans la haute pédagogie, c’est précisément notre valeur ajoutée !
  • Le changement est multi-dimensionnel et itératif !

Décideurs et opérationnels de la transformation, libérez-vous des dictats et osez rencontrer les créatifs pédagogues* de En Haut de l’Affiche.

Vous pouvez retrouver cet article, le commenter et l’aimer sur LinkedIn LinkedIn